dimanche 28 décembre 2014

Iglesia San Nicolas de Bari : dans l'ombre de la cathédrale se cache un joyau



détail de la porte


            Je vous emmène à Burgos, pour découvrir une église que j’avais volontairement « oubliée », lors de mon voyage de 2012. Nous nous étonnons souvent de devoir payer pour visiter les cathédrales en Espagne, en effet en France la plupart sont gratuites (Nantes, Quimper, Bordeaux pour vous donner des exemples que je connais). Cette année là j’avais trouvé l’addition particulièrement salée pour les visites, en particulier à la cathédrale de Leon. Quand on m’a réclamé 1,50€ pour pousser la porte de San Nicolas et bien j’ai battu en retraite, je n’étais pas vraiment décidée, alors s’il fallait payer en plus… Avouons le, ce jour là, j’ai fait une belle bêtise, esprit de contradiction quand tu nous tiens. Revenons en à notre église, qui vaut vraiment le coût, modique, de la visite. En effet une surprise vous attend, et je l’ai découverte sur un prospectus au musée des retables à deux pas de là. 

mercredi 24 décembre 2014

Iglesia del Sancti Spiritus : Mudéjar ou Renaissance ? Une église à la croisée des styles



            Aujourd’hui encore, une église hors du commun, à Salamanque. La ville permet un vrai cours d’histoire d’architecture religieuse, je vous avais déjà présenté l’étrange église ronde que l’on peut y découvrir. Et bien la visite du jour devrait aussi vous étonner puisque nous allons presque découvrir deux églises en une. Nous sommes un peu à l’écart du plein centre historique, à une dizaine de minutes à pied de la Plaza Mayor, comme pour le couvent de Santa Clara, attention à ne pas vous perdre (Google maps est votre ami !).

dimanche 21 décembre 2014

Iglesia de Nuestro Padre Jesus Nazareno : construction, destruction, reconstruction... une histoire mouvementée

Tympan de l'église 

            Nous changeons totalement de registre avec la visite du jour par rapport à notre dernière découverte. De Soria passons à Valladolid, du XIIe au XVIe siècle, et surtout de l’admirable travail de la façade de Santo Domingo à une triste église en brique. A partir de la Plaza Mayor dans une des petites rues qui longe la Casa Consistorial, se trouve une église qui, franchement, n’avait jamais attiré mon attention pour que j’en pousse la porte. Pourtant la iglesia penitencial de Nuestro Padre Jesus Nazareno vaut le détour. 

jeudi 18 décembre 2014

Iglesia de Santo Domingo : Soria ville royale ?



Aujourd’hui j’en reviens aux églises, vous savez que je tente de les disséminer sur toute l’année pour éviter de vous noyer dans une top longue série les concernant. Je vous avais déjà proposé une petite série depuis la rentrée, centrée sur les églises du XXe siècle. Pour une fois ma série d’articles n’aura pas de thème particulier, si ce n’est de vous parler d’églises, c’est même l’inverse de ma démarche habituelle. En effet j’essaierai de vous présenter des églises plus différentes les unes des autres pour vous offrir un petit panel comme je l’avais fait l’an passé. Rendons nous à Soria pour une première visite.

dimanche 14 décembre 2014

Statue de Christophe Colomb à Salamanca : monument oublié pour le plus célèbre des génois



Des statues de Colomb nous en trouvons dans de nombreuses villes espagnoles, pas toutes de la dimension de celle de Valladolid évidemment. Il y en a une à Salamanca, peu connue. Vous la croiserez peut-être en chemin lorsque vous irez au couvent de San Esteban, en tous cas c’est comme cela que l’ai rencontrée sur la plaza Colon.

samedi 6 décembre 2014

Monument à Christophe Colomb : Petit souvenir de l'empire espagnol


            En vous promenant le long du Campo Grande de Valladolid, en direction de la gare, vous rencontrez un grand monument, hommage au découvreur de l’Amérique. Voilà donc l’œuvre que je vous avais annoncée lors de notre visite de la Casa Museo de Cristobal Colon.

dimanche 30 novembre 2014

La Casa del Cordon de Burgos: Christophe Colomb vole la vedette



            Ce fut une de mes premières découvertes de Burgos, un jour de printemps où ma classe visitait la ville sous la pluie. Malgré des conditions peu agréables, le monument m’avait marqué  Cette grande bâtisse est un bâtiment phare de la ville. Non pas que l’on mette sa belle architecture en avant, mais c’est plutôt l’événement qui s’y est déroulé qui en fait une attraction touristique notable dans les guides. 
            Réalisation de Simon de Colonia pour des notables de Castille, la construction débute en 1476. Il faut six années pour que le bâtiment commandé par le connétable de Castille soit terminé. Le cloître n’est tout à fait terminé qu’en 1497, cette année là les rois catholiques y célèbrent le mariage de leur fils Juan. Durant cette même année, Christophe Colomb de retour de son deuxième voyage y rencontre les souverains d’Espagne. C’est cet évènement parmi la foule de ceux qui ont eu lieu entre ces murs, qui nous semble le plus marquant car c’est un fait qui peut parler à tous au-delà des frontières de l’Espagne actuelle. Pourtant d’autres faits primordiaux se sont déroulés ici. En 1515 par exemple, c’est ici qu’est officialisée la fusion des royaumes de Castille et de Navarre.
En 1906 son propriétaire fait entièrement rénover la Casa de Cordon, par l’architecte Lamperez, faisant entièrement reconstruire une des façades. La Caja de Burgos achète le bâtiment en 1930. Il est classé en 1968. Ce fut en 1983 que le projet de réhabilitation commença sous la direction de Fernando Moreno Barbera. Des cours d’eau parcourent le sol du bâtiment et compliquent donc le travail. Une consolidation importante des différents éléments a lieu. Ce n’est pas moins de quatre ans de travaux qui sont nécessaires. En 1998 la Caja de Burgos reçoit le prix de la conservation du patrimoine de la part de la revue La aventura de la Historia. Personnellement je suis ravie qu’on ait pu sauver un monument mais, inévitablement certains reproches sont possibles, le plafond du cloître n’est pas une réussite, et les portes font vraiment tâche. Mais si c’est le prix à payer pour la conservation alors il est plus que tolérable.




      Dans l’idéal, consultez les horaires d’ouverture de la banque (en général le matin), pour pouvoir admirer le cloître intérieur, lorsque vous préparerez votre visite. Vous passerez inévitablement devant, en vous promenant dans la ville puisqu’elle se situe à deux pas de la Plaza Mayor. Une partie est toujours consacrée à des expositions très variées.     


jeudi 27 novembre 2014

Casa Museo de Cristobal Colon : Allez découvrir l'histoire du nouveau monde



            Aujourd’hui je vous entraîne dans une visite qui, j’en suis sûre, touchera tout le monde, en effet qui ne connaît pas Christophe Colomb. Personne n’a échappé à un cours sur sa découverte de l’Amérique dans toute sa scolarité. Petite série d’articles, qui s’imposait, à son propos. Encore un article sans photos malheureusement. Commençons par sa casa museo située à Valladolid.

samedi 22 novembre 2014

Casa de Santa Teresa : Lieu de paix à l'abri des regards


Si Sainte-Thérèse d’Avila est assez connue, elle l’est particulièrement dans le sud de la région. Si l’on se dispute sa notoriété, notamment entre Avila et Alba de Tormes, Salamanque n’est pas en reste puisqu’elle aussi a sa Casa-Museo Santa Teresa. On ne peut pas dire qu’elle soit particulièrement mise en avant par l’office de tourisme, tant et si bien que je l’avais, jusqu’à cette année, totalement ignorée. On arrive sur une petite place du centre ville très calme, et rien ne laisse présager ce qui se cache derrière l’antique porte rouge. Ne restez pas attendre quelle s’ouvre, comme moi, il vous faudra sonner pour être introduit dans le bâtiment, une visite guidée débutera alors, amis francophones, si vous avez de la chance, c’est  Josephina qui vous fera la visite en français.  

mardi 18 novembre 2014

Couvent de San Marcos : Un monument aux multiples visages


Façade du couvent 

Bonjours,
Aujourd’hui une visite que j’ai bien failli oublier de publier sur le blog, alors qu’il est difficile de parler de León sans elle. Je vous emmène à San Marcos, actuel parador de la ville. Comptez un quart d’heure à pied depuis la Casa Botines pour vous y rendre. 

jeudi 13 novembre 2014

Ermitage de San Saturio : Presque XV siècles de dévotion populaire



     Retour à Soria que nous avions quitté avec la visite des arcs de San Juan, continuons à nous promener sur les rives du Duero. Toujours à l’extérieur de la ville je vous emmène à l’ermitage de San Saturio. Lieu à la fois riche en histoire et situé dans un cadre naturel impressionnant, c’est une visite à ne pas manquer.

jeudi 6 novembre 2014

Musée de St Joachin et Ste Anna : Des trésors bien gardés ?

        Retour sur une visite faite durant l’été 2013 à Valladolid qui attendait depuis un moment d’être publiée. Il faut dire qu'elle traînait au fond d’un tiroir pour une bonne raison, je n’ai pas pu faire de photos, et un article sans illustration me parait toujours un peu orphelin. Mais je me dois d’en parler, et vous devrez me croire sur parole. Et Dieu sait qu’il y a des merveilles dans ce discret monastère à deux pas de la Plaza Mayor. Vous allez pouvoir constater que si le musée de la sculpture vous a plu celle ci est un bon complément.

samedi 1 novembre 2014

Couvent de Santa Clara : l'oublié de Salamanque


L'entrée du couvent, en haut un mirador...

... d'où vous pourrez admirer la ville

           Il m’arrive de repousser une visite pour différentes raisons, le monastère de Santa Clara en fut victime. J’y suis allée seulement cette année, et j’ai promis d’en parler sur mon blog car j’ai été particulièrement séduite par cette visite, qui malheureusement n’attire pas les foules. Je vais donc m’acquitter de cette promesse en espérant que cela poussera certains d’entre vous à visiter ce couvent, qui n’est pas en plein centre touristique, mais à une dizaine de minutes de là. Armez vous tout de même d’un plan pour ne pas vous égarer en chemin, car il est assez mal indiqué.

mercredi 29 octobre 2014

La chartreuse de Miraflores : une vie consacrée à la prière, sous la protection des rois



Monastère encore en service, cette chartreuse est accessible à pied, comptez une heure de marche depuis le centre ville, l’idéal étant, si vous le pouvez, de longer la promenade le long du fleuve à vélo. Si vous souhaitez y aller en voiture vous n’aurez aucun problème de stationnement, enfin un arrêt de bus proche permet de se rabattre sur les transports en commun. Le prix de la visite est à votre bon vouloir. Passées ces informations pratiques, importantes, plongeons nous dans l’histoire du monument.

samedi 25 octobre 2014

Iglesia y arcos de San Juan de Duero : une visite unique en Espagne





  Après une longue série sur les sciences et techniques, et l’article isolé sur la Casa José Zorrilla, je vous propose de retourner vers le patrimoine religieux et de nous intéresser à nouveau aux couvents et monastères. Aujourd’hui je vous emmène pour une visite hors du commun à Soria. S'il y a un monument à visiter là bas c’est bien les arcs de San Juan de Duero.

mercredi 22 octobre 2014

Casa Museo Jose Zorrilla : le refuge d'un voyageur

De l'extérieur, la Casa Zorilla ne paye pas de mine.
Tout est fait pour nous mettre dans l'ambiance

            Il y a, lorsque l’on voyage, des visites que l’on fait un peu par hasard, car il nous reste du temps, par exemple. On y va sans être convaincu, mais en se disant que ce serait bête de passer à côté. Ce fut le cas pour la Casa-Museo José Zorilla, située à deux pas du musée de la sculpture et pourtant loin d’être mise en valeur auprès des touristes. On ne la parcoure qu’accompagné d’un guide, nous avons eu beaucoup de chance, le notre a fait tous les efforts possibles pour que nous comprenions l’histoire de la maison, malgré nos difficultés en espagnol. En même temps nous n’étions que deux… On n’aurait pas pu rêver mieux pour découvrir cette demeure du XIXe siècle.    

mercredi 15 octobre 2014

La Farmacia Merino : Histoires de familles




            Nous allons clore cette série sur les sciences et les techniques par la visite d’une pharmacie. Cette dernière est située calle Ancha, à deux pas de la cathédrale de León.  L’histoire commence en 1827, comme l’indique une plaque sur le bâtiment. Quand un pharmacien, originaire de Madrid, s’installe dans la ville de León qui ne compte alors que 7000 habitants. Mais l’officine n’est pas encore installée dans la calle Ancha, mais dans l’ancienne calle Nueva, puis en 1847 près de la place de la cathédrale. Gregorio Felipo Merino transmet cette pharmacie à son fils qui est devenue à son tour pharmacien. Le petit fils du fondateur, après ses études de pharmacie, s’est lancé dans la politique, devenant député provincial en 1891. Il va, malgré tout, continuer à gérer la pharmacie et c’est lui qui la fera déplacer en 1901. C’est à l’architecte Madrazo, venu quelques années plus tôt pour la restauration de la cathédrale, que nous devons le bâtiment où la pharmacie accueille ses clients depuis plus d’un siècle. La pharmacie a, dès 1915, proposé une succursale. Les horaires changent puisque la famille Merino déclare dès 1916 que son officine a l’avantage d’être ouverte toute la nuit. La deuxième pharmacie ne survivra pas aux difficultés financières des années 1920.  Après le suicide de son père, le député, l'arrière petit fils du fondateur vendra la pharmacie mettant fin à l’histoire conjointe entre la famille et sa pharmacie.

vendredi 10 octobre 2014

Le musée des sciences : une visite hors du temps et sans frontières



            Retournons donc à Valladolid, je sais cela fait peu de temps, que nous y sommes allés. Mais nous allons totalement changer de décor, bien que je présente encore un musée scientifique. Mais il n’a rien à voir avec celui je dont je vous ai parlé dans la même ville, tous récemment. Le musée des sciences naturelles était situé dans le centre ville, dans un bâtiment ancien, avec une muséographie des années 1960, et l’ensemble se contentait de quelques salles. Le musée des sciences que je vais vous présenter aujourd’hui est en tout point différent.

La passerelle d’accès 

            En effet nous sommes face à un de ces musées récents, géants, et interactifs (comme le musée de l'évolution humaine à Burgos). Pour accéder à ce bâtiment, dont nous dirons qu’il est… original, il faut passer sur une passerelle, franchissant la Pisuerga, si vous venez à pied depuis le centre ville,  nous sommes à une trentaine de minutes du campo grand.  Avec le bâtiment, la passerelle forme un ensemble très moderne bâti dans les années 2000. La passerelle date de 2003, comme le musée, c’est l’œuvre de Rafael Moneo et Enrique de Teres. Le musée ouvre ses portes en avril, 9 300 m² dédiés aux sciences, sur l’ancien emplacement d’un moulin du XIXe siècle, dont la battisse de brique semble désormais bien petite à côté de la tour du musée. Le musée possède un planétarium particulièrement grand et moderne, je ne l’ai pas visité mais il semble que les passionnés y trouveront largement leur compte. En plus de ces deux installations ouvertes au public, le bâtiment accueille aussi une station météorologique. Le musée a un vrai rôle éducatif puisque dans l’année de nombreux groupes scolaires se pressent dans le musée.



            C’est un musée extraordinaire, où tout le monde apprendra et participera. Si la salle de l’eau est sûrement la plus interactive, tout nous invite à jouer avec la science. Au fond c’est un peu dans l’esprit de l’émission C’est pas sorcier que vous effectuerez cette visite. Je suis sûre que vous ressortirez de cette visite en ayant compris de nombreuses choses. Il faut dire que les domaines sont si variés que tout le monde y trouvera un intérêt. Voici quelques uns des thèmes abordés : les travaux de Pasteur, l’ADN, les énergies, l’eau, le vélo, le tableau périodique des éléments, le fonctionnement du cerveau, les cinq sens, la cartographie… Vous pourrez aussi découvrir la toute première Renault sortie des usines de Valladolid en 1953, rappelant à quel point la ville est attachée à cette industrie, puisqu’elle lui offre une place d’honneur dans le hall du musée. Parfois une muséographie moderne est vite passée de mode et un musée semble avoir mal vieilli, ici on peine à croire que les lieux ont une dizaine d’années.


J’ai pu voir deux expositions temporaires, si elles sont toutes de cette qualité je ne peux que féliciter le musée de ses choix. Si vous voyagez avec des enfants c'est vraiment la visite à ne pas omettre, ils auront autant de plaisir que vous à le visiter. Le personnel est très agréable et se fera un plaisir de vous guider et de vous faire découvrir les différentes maquettes et autres activités interactives. Prévoyez une visite longue, deux heures grand minimum. L’entré adulte est à 9€, c’est cher mais ça les vaut largement, néanmoins le mardi matin le tarif réduit de 5€ s’applique à tous, ce qui fait une économie substantielle. Vous pouvez compléter votre visite par la casa del rio qui a ouvert ses portes en 2007, bien que cette visite ne soit pas indispensable, et je vous conseillerais de consacrer le maximum de temps au musée lui même.

Rassurez vous, escalators et
ascenseurs sont à votre service
pour explorer l’immense bâtiment 

Bonne visite, et surtout n’hésitez pas à laisser votre avis sur cette visite.

Le visiteur fait ses propres
expériences comme voir son
ombre se fixer quelques instants
sur le mur

mardi 7 octobre 2014

Le musée militaire : une mémoire douloureuse



            Il est vrai que, quand Burgos fut en vue, cette année je ne m’attendais pas à y faire de grandes découvertes. Je ne me targuerais pas de tout connaître dans la ville, mais je pensais avoir fait le tour des visites touristiques. Ceux d’entre vous qui ont lu mon bilan d’été savent que je me trompais fortement. En effet, à peine la voiture garée, une grande affiche me rassura, elle annonçait l’ouverture du musée militaire. Je devrais en fait dire la réouverture, explication.

samedi 4 octobre 2014

Musée pedagogique des sciences naturelles : trois bonnes raisons d'y aller



         Après le musée du chocolat, changeons totalement de domaine. Reprenons la route de Valladolid, pour nous rendre place d’Espagne, je vous y ai amenés il y a peu de temps puisque c’est là que se situait Notre Dame de La Paz. Il y a un autre bâtiment très intéressant sur cette place, plus ancien puisqu’il date de 1930. Actuellement il est occupé à la fois par un collège et par le musée pédagogique des sciences naturelles.

mercredi 1 octobre 2014

Le musée du chocolat : une étape indispensable pour les gourmands

L'intérieur du musée est sympathique bien que les collections
y soient un peu à l'étroit 

            Après les églises et le chemin de Compostelle, quittons un peu la thématique religieuse, cela risque de vous lasser. Je vous propose une série sur les sciences et techniques, comme je l’avais déjà fait l’année passée. Nous allons surtout pousser la porte des musées, après tout le froid arrivant, c’est de saison. Alors commençons par un article qui devrait intéresser les gourmands (c'est-à-dire beaucoup d’entre vous, je suppose), rendons nous au musée du chocolat à Astorga.

dimanche 28 septembre 2014

La Castilla y León au cinéma : The way, la route ensemble

            Bonjour,

            Et si j’ouvrais une nouvelle rubrique ? Non pas celle que j’ai annoncée, il y a quelque temps lors de l’anniversaire du blog, mais des articles qui vous parleraient cinéma. En effet avant de partir en voyage, et encore plus, quand on revient, il est un plaisir, celui de visionner des films qui parcourent des lieux qui nous sont familiers. De temps en temps je partagerai donc avec vous les films qui vous permettront de découvrir ou de retrouver la Castilla y León, et moi de vous parler un peu d’une autre de mes passions, le cinéma.

jeudi 25 septembre 2014

L'église Notre Dame de la Paz : un avenir incertain

Il faut imaginer l'église sans les immeubles voisins, pour comprendre
la vision de l'architecte 

            Après un article un peu assassin la dernière fois, je vous propose un nouveau billet pour clore cette courte série. Retour à Valladollid, pour découvrir l’église de Notre Dame de Reina de la Paz. La première fois que je l’ai vue je n’ai fait que passer devant en ne remarquant qu’une façade sombre et peu avenante. Pourtant cette année j’ai poussé la porte de l’édifice, et je n’ai pas été déçue de ce petit détour.

lundi 22 septembre 2014

L'église San Salvador : Le patrimoine de demain ?

            Suite de cette série sur les églises récentes. Evénement dans la (courte) histoire du blog, je vais vous présenter un monument que je n’ai pas aimé, mais alors pas du tout. Direction Soria, l’église San Salvador.

Le soleil couchant avantage l'église, qui de gris terne prend une jolie teinte rosée  

jeudi 18 septembre 2014

Iglesia San Lorenzo : A la pointe de la modernité ?

L'église San Lorenzo, au croisement des époques 

            Passé l’anniversaire du blog, reprenons nos visites en Castille. Je vous l’ai souvent dit, les églises représentent une grosse part du patrimoine en Espagne. Je vous en ai déjà présenté certaines, je récidive aujourd’hui avec une série de trois articles consacrés aux églises reconstruites ou bâties au XXe siècle. C’est à Valladolid que je vous présente mon premier exemple : San Lorenzo.

lundi 15 septembre 2014

Anniversaire du blog : 92 articles et un voyage plus tard, premier bilan

            Il y a un an, je postais mon premier article sur le blog. Comme dans tout projet certaines choses ont bien marché, sur d’autres points j’ai été un peu déçue. 92 articles plus tard, j’ai encore peu d’abonnés, moins d’une trentaine en cumulant les quatre réseaux sociaux où le blog est présent. Mais j’ai déjà la fierté d’avoir tenu toute l’année, moi qui ai tendance à lancer les projets et à les laisser tomber, certes j’ai eu du mal à tenir un rythme de publication régulier, mais je suis toujours là. Cette aventure ça a aussi été le moment de me confronter à de nouveaux défis sur mon ordinateur. Je ne suis pas une grande amatrice des bidouillage informatique d’où mon choix pour blogger plutôt que wordpress. Mais ce fut, aussi, des soucis avec mes logiciels de photo, la compréhension à petit pas de google analytics, la découverte de d’hellocoton et tout récemment l'ouverture d'un compte sur pinterest.

jeudi 11 septembre 2014

L'arc de San Esteban : un souvenir intact de l'art mudéjar

            Je vous parlais il y a quelques mois de l’arc Santa Maria à Burgos, aujourd’hui je vous emmène à la rencontre d’un autre arc dans la ville, moins connu. Il est, pourtant, très marquant de par son style architectural.


            La construction débute en 1276, mais il n’aura son apparence actuelle de façon définitive qu’au XVe siècle, c’est à des architectes musulmans qu’il la doit. Cet arc a la chance d’avoir été très bien conservé, vous trouverez en vous promenant sur le net des cartes postales qui montrent qu’il n’a jamais été en ruine comme certains monuments qui ont dû subir d’importantes restaurations qui s'apparentent presque à de la reconstruction.

lundi 8 septembre 2014

Monasterio real de Santa Clara : Une halte surprenante à Tordesillas


            Ça y est, cette année je me suis enfin arrêtée à Tordesillas pour visiter le monastère royal de Santa Clara. Photos interdites depuis deux ans, c’est dommage, car c’est bien un des articles qui aurait mérité d’être largement illustré. J’insère ce billet dans cette courte série sur les monuments marqués par les influences arabes. Vous allez comprendre.

mardi 2 septembre 2014

Le château de Gormaz : Promenez vous dans le plus grand château d'Europe


            Je poste cet article un peu plus tard que d’habitude, pour différentes raisons, dont la création d’un compte pinterest pour le blog, où vous pourrez évidement suivre mes publications et retrouver les photos. Aujourd’hui je vous emmène au château de Gormaz pour entamer une série d’articles sur les traces qu’ont laissées l’art et la culture musulmane dans la région. Fait rare sur ce blog, ce monument, n’est pas situé dans une ville, mais dans la campagne de la province de Soria. On y arrive en voiture par une petite route, on traverse un hameau au pied de la butte, dominée par les ruines du château de Gormaz. En montant vous croiserez une petite église, arrêtez vous, elle vaut le détour. Je lui consacrerai un article. Une fois garée votre voiture devant l’entrée de la citadelle musulmane, vous n’avez plus qu’à passer la porte, ici l’accès aux ruines est libre et gratuit. 

vendredi 29 août 2014

Le musée provincial de Leon : Porter un nouveau regard sur la ville



            Lors de mon premier voyage à León, je n’avais pas poussé la porte du musée de la ville. Entre temps j’ai découvert la richesse des musées provinciaux, grâce à celui de Burgos. Le musée de León est né en 1869. Longtemps il demeura dans le couvent San Marcos, actuel parador de la ville.

mardi 26 août 2014

La cathédrale d'Astorga : Une histoire à n'en plus finir


            Les personnes qui ont ouvert un guide de voyage ou bien fait une recherche à propos d’Astorga n’ont, évidemment, pas raté le Palacio épiscopal dont je vous racontais la construction chaotique récemment. Pourtant un monument retient l’attention du touriste, derrière l’œuvre de Gaudi, la grande cathédrale de la ville se dresse, impressionnante, refusant de rester en reste. Astorga a bien compris que la proximité des deux monuments était un atout, elle propose un billet commun pour les visiter. J’ai donc fait comme une grande partie des touristes et à peine avais-je terminé la visite du palais que je me suis rendue dans la cathédrale. 

samedi 23 août 2014

La cathédrale de Soria : au croisement des époques, une fusion réussie


            Je vous emmène à Soria, visiter sa cathédrale, San Pedro, légèrement excentrée par rapport au cœur de la ville d'aujourd’hui. Je ne pourrai, malheureusement, pas vous proposer des photos de l’intérieur, elles y sont interdites. Par contre, elles sont autorisées dans le cloître, seule partie payante de la visite. Passées ces petites informations pratiques, écoutons l’histoire que les murs du monument nous racontent. Comme celle de Valladolid, la construction que nous pouvons admirer aujourd’hui date du XVIe siècle. Seul le cloître témoigne de la construction du XIIe siècle qui précède la cathédrale d'aujourd’hui. La tour, elle, est plus tardive, elle ne sera édifiée qu’au cours du XVIIe siècle. Voici les repères des évolutions architecturales du monument. 

mercredi 20 août 2014

La cathédrale de Valladolid : L'œuvre inachevée d'un grand maître de la renaissance


            Après l’univers de Gaudi, remontons un peu le temps pour compléter la liste des articles présentant les cathédrales. J’en ai visité trois nouvelles cette année, à Valladolid, à Soria et à Astorga. Commençons par la première, œuvre d’un artiste que nous avons déjà croisé dans certains billets : Juan de Herrera (1530 – 1597). Il a notamment travaillé sur l’Escorial, il supervisa en effet de nombreux projets du roi Philippe II. C’est donc assez naturellement que ce grand artiste de la renaissance espagnole se voit confier la construction de la cathédrale de Valladolid.

dimanche 17 août 2014

La statue de Gaudi : Une halte à côté d'un génie

           

            J’apporte un complément aux deux articles précédents qui traitaient d’œuvres de Gaudi dans le León, très court cette fois-ci. Voici un petit article sur la statue qui fait face à la Casa Botines dont nous parlions dans le dernier article. Le projet est lancé en 1998, l'ouvrage est installé en 2002 sur la place Marcelo. Cette réalisation du sculpteur José Luis Fernandez, appelée « Antonio Gaudi assis sur un banc (avec pigeon) », représente l’architecte travaillant sur les plans de la Casa Botines. Si elle rend hommage à l’artiste, elle sert aussi aux touristes pour poser le temps d’une photo souvenir. Gaudi ne partage pas seulement son banc avec les voyageurs, mais aussi avec les personnes âgées de León qui profitent d’une halte devant cet étrange bâtiment avant de continuer leur paseo.

jeudi 14 août 2014

La Casa Botines : Rumeurs, mystères et trésor...


            Comme promis, voici un deuxième article sur une réalisation de Gaudi dans la région. Après le palais épiscopal d’Astorga direction León, où je vous emmène admirer la Casa Botines. Je préfère vous prévenir immédiatement, l’intérieur appartient à une banque qui ne permet pas aux visiteurs de l’admirer, il vous faudra donc vous contenter d’en faire le tour et d’observer la façade.